Développeur, c'est quoi en fait ? Découvrir le code en fin d'études pour devenir dev en startup

Hello à tous ! Cette semaine, découvrons le métier de développeur, en prenant exemple sur notre invité de la semaine : Sammy Teillet, lead developer chez Libeo. Sammy c’est l’ingénieur qui se dirigeait vers une carrière en banque et qui a changé de cap en tombant amoureux du code. Il a fait ses armes en agence pour ensuite rejoindre Libeo - la fintech de l’année en 2019. Décryptons ensemble la réalité derrière ce métier tellement recherché : le dev.

Jusqu’à présent, la newsletter vous plaît ? N’hésite pas à nous donner tes feedbacks ou nous dire quels métiers/industries/profils tu as envie de découvrir pour la suite. Et en attendant, suis-nous sur Instagram : on y présente encore plus de métiers, d’entreprises & on partage pleins de ressources pour t’aider à trouver ta voie !

Allez, c’est parti ! 🔥


L’épisode de la semaine

Vocation Podcast #20 - Lead developer - Sammy Teillet (Libeo)

“En sortant d'école, la banque ce n’était pas un endroit où j'apprenais de nouvelles choses et en discutant avec des amis développeurs, je me suis dit que ca avait l’air beaucoup plus marrant que mon travail actuel”

D’un parcours d’ingénieur spécialisé en finance à sa découverte du code et ses premières expériences de code dans les agences Theodo et BAM, Sammy rejoint Libeo en tant que lead developer début 2019. Alors qu’il se destinait pour une carrière en banque, il prend le virage du code et est aujourd’hui complètement épanoui dans son métier : un parcours plein d’apprentissage et de bons conseils pour changer de cap !

Libeo c’est la plateforme de gestion des paiements des factures fournisseurs, la fintech de l’année en 2019 et qui a annoncé sa dernière levée de fonds de 4m€ en avril, 6 mois seulement après son dernier tour de table. 1 an plus tard, il est aujourd’hui à la tête d’une équipe tech ! Envie d’en savoir plus voire de rejoindre Libeo : découvre leur blog & ils recrutent notamment un UX senior et des dev full-stack. Pour postuler en candidature spontanée, c’est ici

🔥 Si tu veux découvrir le métier de développeur, la formation dans les agences digitales, comment monter en compétence dans une startup et avoir un tas de conseils pour progresser, alors fonce écouter son histoire : sur Spotify et Apple Podcasts.

Si tu as des questions sur son métier ou tu cherches un mentor en tant que developer, n’hésite pas à contacter Sammy !

Dis-nous ce que tu en as pensé ici et, si tu as aimé l’épisode, n’hésite pas à nous mettre 5 étoiles sur Apple Podcasts, et à en parler autour de toi !🌟 🌟 🌟 🌟 🌟


La fiche métier de la semaine : dev dans la tech

Apprendre à coder semble devenir la base et devient un métier de plus en plus prisé par les jeunes : mais derrière l’intitulé très à la mode, que fait vraiment le dev ?

#1 Dev, en bref

Le développeur (dev pour les intimes) conçoit des programmes informatiques. Il crée, écrit, teste, documente et améliore des sites internet, des applications ou des logiciels. Dans l’ordre, il analyse le besoin des utilisateurs pour établir un plan de programmation ( la fameuse “roadmap”), fait les choix techniques (quel langage utiliser etc), écrit le programme seul ou en équipe, participe aux phases d’essai du produit, s’occupe si besoin de la correction ou de la maintenance en cas d’erreurs, le publie et se charge de l’améliorer.

Pour ce faire, il “code” c’est-à-dire qu’il écrit dans une langage, un programme.

D’ailleurs, pleins d’études montrent que le métier de développeur est le plus recherché par les recruteurs en France et est considéré comme le job #1 en tech avec la plus forte croissance en terme d’offres d’emploi (+27 % d’ici 2024).

#2 Les spécialisations du developer

Front-end, back-end, full-stack etc. Developer ça peut vouloir tout dire alors essayons d’y voir plus clair. Dans un projet informatique, tu as du code qui s’exécute sur un serveur et du code sur l’écran de l’ordinateur, c’est le front-end et le back-end :

  • front-end : ce que l’utilisateur final va voir. Les langages utilisés : HTML, CSS, Javascript. Par exemple : la page de facebook.fr, tu vois les différents éléments de la page d’accueil, notamment le fil d’actualité, la barre de recherche…

  • back-end : ce que l’utilisateur final ne voit pas, le code côté serveur. Les langages utilisés : Java, PHP, Node JS, Python, Ruby. Dans l’exemple de facebook : les mises à jour de notifications, du fil d’actualité…

  • full-stack : quand tu maîtrises le front et le back, quand tu peux développer une feature de A à Z (du moment où tu définis le problème de l’utilisateur au moment où le code est produit et qu’il marche !)

Souvent, plus l’entreprise est jeune, plus les devs sont polyvalents (full-stacks). Avec la croissance et dans la majorité des grandes entreprises tech, le pôle technique se spécialise et se divise par pôle de compétences (front, back etc… mais aussi par langage ou par spécialité (web, app etc)).

Sammy l’explique très bien dans l’épisode : chez Libeo, les développeurs sont des profils full-stacks, capable de mener un projet tech de bout en bout. Chacun se spécialise sur un sujet en fonction de ses appétences et forme le reste de l’équipe. D’ailleurs, ils recrutent !

#3 Les bases

Background

Pas de voie royale pour les développeurs, tous les parcours sont possibles ! Certains sont ingénieurs de formation ou sortent d’école de commerce, d’autres en reconversion. Peu importe, le dev s’apprend par pleins de moyens : en autodidacte, bootcamps dédiés, écoles d’ingénieurs…

Compétences

En termes de compétences techniques : esprit logique, aimer résoudre des énigmes et se former. Et contrairement aux idées de reçues, pas besoin d’être bon en maths ! On apprend sur le tas. Pour citer Sammy : “ Il faut pas se mettre de barrière, se dire que c’est pas fait pour moi, que les maths c’est pas pour moi ! Pour le dev, il faut juste mettre les mains dedans et savoir demander de l’aide quand on ne sait pas. Quand tu sais rien faire, si t’as la motivation et que tu aimes répondre à des énigmes, teste le code, tu risques d’adorer !”

En termes de soft skills : rigueur, patience, empathie, prise de décision, maîtrise du risque, leadership.

Le plus gros défi du dev : gérer les frustrations ! Quand ton code ne fonctionne pas, quand tu ne peux pas créer le programme parfait par manque de temps… Le développeur arbitre entre son temps de développement et l’utilité de ce qu’il code.

#4 Un parcours de dev (valable pour tous les métiers !)

Choisir la boîte où commencer comme dev

  • intégrer une startup early-stage : plus difficile car ces entreprises ont peu de temps pour te former au code mais te permettront de monter en responsabilité très rapidement ! > plutôt pour des profils avec un peu d’expérience technique

  • intégrer une startup ou boîte tech plus conséquente : tu seras plus spécialisé et auras plus de temps pour être formé !

  • faire ses armes dans des entreprises très formatrices : les agences de conseil digitales comme Theodo ou Bam te permettront d’aborder beaucoup de sujets techniques, faire pleins de projets différents et d’apprendre des méthodes rodées de gestion de projet, le tout dans une culture d’entreprise très forte !

Notre conseil : s’entraîner et se former seul pour se faire un portfolio de projets techniques (sites, etc) : des réalisations à partager pendant ta recherche d’emploi !

Perspectives d’évolution

Le pôle technique est habituellement hiérarchisé comme ça : Profils juniors > Profils confirmés > Profils senior > Lead dev > CTO

Pour info, pour un dev junior, le salaire est entre 35-40k€.

Comme pour la plupart des métiers, deux options sont possibles dans sa carrière : se spécialiser (devenir expert) ou monter dans la hiérarchie en prenant plus de responsabilité (prise de décision et management d’équipe).

Pour Sammy, prochaine étape : maîtriser plus de technique et viser un poste de C-Level (c’est-à-dire un poste de direction, ce terme regroupe tous les postes C-E-x, par exemple CEO, CTO, CMO, etc) : pour Sammy, la suite logique serait donc le poste de CTO !

D’ailleurs, tu avais lu notre fiche sur le métier de CTO ? Check it out !

#5 C’est fait pour moi ?

Sammy sur le code : “Quand tu codes, tu passes de je comprends rien à je comprends tout et tu reviens à je comprends pas, et ça en permanence”. Ok, tu sais à quoi t’attendre : le code, tu apprends par paliers !

Il n’y a pas de secrets, pour savoir si ça te plairait, avant de t’engager dans une carrière de dev, payer une formation ou chercher un CDI : il faut tester ! C’est un métier vraiment universel, ouvert à tous, pas du tout réservé aux ingénieurs ou aux matheux.

L’idéal : tu testes un we, tu essaies de reproduire un site que tu aimes (Airbnb est un grand classique) et tu vois comment ça se passe. Souvent, tu vas “galérer et souffrir” comme dit Sammy, mais c’est là qu’il faut persévérer ! Tu trouveras la réponse à ton bug, et à force tu développeras des automatismes et tu pourras que progresser 🔥

Pour monter en compétence :

  • avoir un mentor qui saura te guider et résoudre tes bugs (Sammy se propose !)

  • rejoindre des communautés dédiées

  • te former en continu pour rester à la page

  • rejoindre une boîte qui va vraiment te former, pour arriver à la sensation que tu pourras gérer un projet de A à Z tout seul !

Pour te démarquer, avoir une compréhension du business est très important : comprendre pourquoi tu codes fera vraiment la différence !

Pour aller plus loin

🎙️Podcast

📖 Lectures

👓 Se Former 

Je suis curieuse de savoir si, parmi vous, certains ont des projets de reconversion vers le code ? ou des tips pour trouver la startup où faire ses preuves. Raconte-moi ici, j’ai hâte de lire ça !


Bonus - Trouver la startup de tes rêves

Sur Instagram et dans notre job board on présente pleins d’entreprises pour lancer sa carrière (dev ou non!). La nouvelle pépite : Petrel, qui recrute en stage !

Une entreprise cool à nous conseiller pour le podcast ? Une envie de partenariat ? Écris-moi à jasmine@joinvocation.co - avec plaisir pour échanger.


Et voilà, c’est fini pour la newsletter de la semaine ! Ça t’a plu ? Et maintenant, on compte sur toi, car trouver sa voie, ça ne se fait pas seul :

  1. Aide-nous à faire connaître vocation 🌟 Transfère ce billet à tes amis et proches et partage-le sur Linkedin, Facebook et Instagram :

Partager

  1. Viens dire bonjour sur les réseaux : Instagram & Linkedin, Carla & Jasmine

  2. Si on t’a transféré cet e-mail, c’est ici pour s’inscrire :

S'inscrire

Et puis surtout parles-en autour de toi, c’est comme ça qu’on se fera connaître. A mardi !